A l’aube des années 2000, le métier de “crowdworker” a fait son apparition. Méconnu du grand public, ce job façonne Internet en réalisant une multitude de micro-tâches rapides et répétitives, comme de la modération de contenus pour les réseaux sociaux. L’ONU dénonce leurs conditions de travail dans un rapport.

https://www.latribune.fr/technos-medias/l-extreme-precarite-des-crowdworkers-les-ouvriers-du-clic-inquiete-l-onu-791717.html